Option Santé - cliquez pour en savoir plus
      accueil   rechercher   commander   s'inscrire   nous contacter      

Qui sommes-nous


Coordonnées
Liens
LIVRE - La violence faite aux hommes, Une réalité taboue et complexe

Éditions  

Les Éditions Option Santé
Auteur(s)   Yvon Dallaire  
Sujet  Un livre qui démontre la réalité de la violence féminine dans le phénomène de la violence conjugale.
Parution  2002
Prix  11.95 $ CAN
8.00 € EUROS
Statut  disponible dans toutes les librairies du Québec, ainsi que dans plusieurs pays francophones européens.
Autre info  1ère édition 2002, 5,000 copies.
63 pages
978-2-922598-05-6
Témoignages
 




Résumé
Il n'y a jamais d'éclair dans un ciel bleu

Le féminisme nous a ouvert les yeux sur la violence conjugale. Il a contribué et continue de contribuer à l'évolution positive de notre société. Certaines féministes, par contre, n'ont ouvert qu'un seul oeil sur cette violence : celle faite aux femmes. Elles ont délibérément fermé l'autre oeil, celui qui devrait être ouvert sur la violence faite aux hommes.

La raison en est très simple : elles ont fait de la violence conjugale un débat politique, où l'homme est perçu comme l'abuseur et la femme la victime, plutôt que de présenter la violence dans son intégralité. Or, c'est un réel phénomène social dont les causes et les solutions ne sont pas d'ordre politique ou sexuel, mais plutôt socio-économique.

Peu d'auteurs ont eu le courage de s'élever contre la rectitude politique actuelle dominée par le lobby féministe radical qui rend l'homme seul responsable de toute violence domestique, malgré des faits scientifiques indéniables contredisant cette exagération. Yvon Dallaire nous présente des faits surprenants, presque incroyables à première vue, démontrant que la prévalence de la violence féminine est égale à celle de l'homme. On y apprend même que certains types de violence se retrouvent davantage du côté des femmes, comme celle qui se pratique envers les enfants.

L'objectif de l'auteur n'est pas de lancer un débat à savoir lequel, de l'homme ou de la femme, est le plus violent, mais plutôt de susciter une réelle prise de conscience de toute la réalité de la violence conjugale et familiale. Le but est que, ensemble, hommes et femmes puissent arriver à l'éradiquer. Pour ce faire, il importe de connaître les réelles dimensions de cette violence, plutôt que de rechercher un coupable unique, toujours le même, qu'on s'acharne à punir. De fait, la violence, qui se vit à deux, ne peut être le résultat que d'une malheureuse escalade réciproque (schismogenèse complémentaire).



Table des matières
Introduction : Le contexte actuel

1. Les préjugés contre les hommes
2. Des statistiques surprenantes
3. Pourquoi les hommes n'en parlent pas
4. Le cercle vicieux de la violence
5. Les réactions féministes
6. Pourquoi les hommes vivent avec des femmes violentes
7. Le syndrome de la femme battue
8. Pour mettre fin à l'impasse
9. Vous croyez que j'exagère ?

Conclusion : Je plaide coupable

Annexe : Les groupes d'entraide pour homme

Médiagraphie (bibliographie et sites internet)




Témoignage(s)
Merci monsieur Yvon Dallaire et votre équipe pour toutes les choses que vous faites pour les hommes.

Vous expliquez ce que les hommes ont besoin dans vos livres et vous êtes très peu à le faire.

Votre livre sur la violence faite aux hommes m'a beaucoup ébranlé.

Je me suis senti compris sur des choses que je vis depuis que je suis jeune (J'ai 42 ans).

Merci de prendre soin de nous les hommes et de prendre notre défense.

Pierre Vachon
Entrepreneur briqueteur- macon
Président de Maconnerie bel ouvrage inc.



------

Bonjour monsieur Dallaire

J'aimerai vous remercier pour ce livre que vous avez écrit. Je l'ai découvert en furetant chez Archambeault; il est particulièrement véridique. Je sais de quoi je parle car je suis moi-même un homme violent qui a eu de la chance c.a.d. qui a eu de l'aide mais non pas sans en avoir payé le prix de sa dignité (casier judiciare) à l'appui.

Votre livre ne sert d'excuse à ma violence passée, mais à mieux comprendre la société dans laquelle je vis et les mécanismes complexes qui unissent un homme et une femme, tout ça à l'intérieur d'une famille.

Pour moi, il n'y à pas de solution généralisé à la violence, il y a des solutions intimes non pas basées sur la raison (sinon je ne serai pas en train de vous écrire), mais sur les émotions. C'est un terrain glissant pour moi, bref je m'arrête là, le but de cette lettre étant de vous remercier pour ce livre.

Je vous souhaite un bonne journée

André Coulombe

---------------------------------------------------


Bonjour,

Je réponds à votre invitation à réagir suite à la lecture du texte sur la violence féminine que l'on retrouve sur le site internet annonçant votre livre La violence faite aux hommes. C'est un sujet qui me touche personnellement et qui pourrit mon milieu de travail. J'y suis entouré de femmes jeunes et moins jeunes et le savoir-vivre n'est pas toujours au rendez-vous. Je serais même porté à dire qu'il n'est pas bien vu de parler de la violence des femmes quand elles sont majoritaires dans le milieu. Mais j'ose quand même.

Je serais curieux de savoir si votre livre s'est bien vendu et quel genre d'accueil on lui a fait ici, si vous avez envie de m'en glisser mot.

Un ami Français, grand voyageur devant l'éternel, m'a mentionné que ce genre de phénomène semble beaucoup plus courant au Québec qu'ailleurs dans le monde industrialisé. Peut-être encore un effet pervers de l'infantilisation des masses entreprise depuis quelque temps par nos multiples et omniscients gourous du gouvernement et de la rectitude politique. Mais là, je parle au travers de mon chapeau.

Quand je parle ci-dessous de féminisme qui " envahit une société patriarcale... " je fais référence aux stratégies individuelles qui deviennent populaires à cause de leurs résultats. Ces stratégies, nées d'une autre époque, sont copiées et adoptées par des personnes qui y voient une façon commode et éprouvée pour parvenir à leurs fins, sans comprendre les raisons et le contexte qui sont à l'origine de ces stratégies. Ça va finir par leur nuire, à eux et à ceux et celles qui ont mené de durs combats pour quelques acquis relativement fragiles.

Je suis entièrement d'accord avec vous sur la nécessité de remettre certaines pendules à l'heure... Je m'y emploie moi-même depuis que je sais parler et que je ne suis pas sûr que finalement le jeu en vaille la chandelle, comme on dit... Quand une stratégie comme le féminisme ou le culte de l'enfant roi réussit à envahir à ce point une société notoirement patriarcale comme la nôtre, il faut s'attendre à voir certains hommes se chercher des repères. La vérité est très dure à accepter quand on la fuit constamment et la mode de la médication à outrance en vogue ces jour-ci dans notre beau pays ne fait rien pour améliorer les choses. Les éducateurs abdiquent. Les politiciens magouillent. Les médecins écoutent, mais n'entendent pas. Les petits garçons sont tartes à l'école comparés aux gentilles et studieuses filles. La seule génération existante ici semble sur le point de prendre sa retraite. Qu'elle prépare depuis longtemps. Le temps se réchauffe et la guerre en Irak qui traîne en longueur... la drogue dans les sports... le mensonge... la jalousie. Peut-être mon humble avis vous semblera-t-il un tantinet loufoque, mais j'ai l'impression que nous glissons lentement vers la décadence. Je crois même qu'il y en a que ça amuse et qui en profitent. Je suis pas sûr, juste un mauvais feeling. Dans un tel contexte, la violence des femmes est probablement perçue comme normale et excusable. Et toujours discutable. Je crois même qu'on la trouve drôle quand c'est un téléroman à saveur humoristique bien de chez-nous. Comme du théâtre, quoi ! Je viens de lire un article de la revue l'Actualité sur la torture et les commentaires d'un professeur de droit de Harvard qui en justifie l'usage. Il mentionne le fait qu'il n'a aucune objection à ce que des machos arabes soient humiliés et exposés nus devant des femmes soldats, pour leur apprendre, " quin toé, c'est quoi la bonne manière ". Cet homme enseigne ! À Harvard !

Bien à vous et bon courage.

Claude Lefebvre, Citoyen
dosilaresol@yahoo.ca

_____________________
M. Lefebvre,

Oui, mon livre a reçu un excellent accueil. En fait, le livre La violence faite aux hommes est une reprise augmentée du chapitre 4 de mon livre Homme et fier de l'être, dans lequel j'aborde l'ensemble de la condition masculine actuelle. J'en ai fait un livre indépendant parce que, suite à la sortie de ce livre, j'ai reçu énormément de demandes d'entrevue de la part des médias tant écrits qu'auditifs ou visuels. J'ai pensé que si ce chapitre suscitait tant d'intérêt qu'il valait la peine que j'en fasse le #1 de la collection MISE AU POINT des éditions Option Santé afin de, comme vous dites, de remettre les pendules à l'heure.

Bonne journée,

Yvon Dallaire, psychologue et auteur

------------------------------

La violence a toujours existé. De nos jours, elle est activement dénoncée dans les médias. Mais ces derniers ne rapportent que la violence des hommes envers les autres hommes ou femmes et, très sporadiquement, celle commise par les femmes. La violence conjugale subit le même sort : les hommes sont toujours les coupables, les femmes systématiquement les victimes.

Yvon Dallaire s’est penché sur la violence physique dans le couple et dénonce ce jugement hâtif. Fort de son expérience professionnelle et appuyé de statistiques, il démontre que la femme violente et l’homme battu ne sont pas des vues de l’esprit. C’est une réalité aussi importante que celle de la femme battue, mais il n’est pas de bon ton de la prendre en considération. L’auteur souhaite rééquilibrer les données. La violence conjugale n’est pas d’ordre sexiste. Pour l’éradiquer, hommes et femmes doivent en prendre conscience.

Ce livre, court, percutant et sans jugement nous dévoile un problème de société sur lequel nous ne pouvons fermer les yeux. Yvon Dallaire nous rapporte des données compilées, des analyses pour appuyer cette affirmation : la femme peut être aussi violente. En fait, nous avons tous un potentiel de violence.

Ce qui dessert l’homme : son image. Il est le « fort ». Alors, c’est sur lui que repose le contrôle, la maîtrise de soi et des émotions ; la femme, elle, est déculpabilisée de ses écarts de conduite, car elle est la « faible » apparente. Si les féministes ont effectué un travail merveilleux et encore non achevé pour défendre la cause des femmes, certaines ont peut-être, au passage, « démasculiniser » l’homme. Il y a certainement un juste équilibre à revoir dans tout ça.

Cet ouvrage est pour tout public et a fortiori pour les hommes dans de telles situations. Ils ne se sentiront plus seuls. Certains, voire certaines, pourront être choqués. Je leur conseille de prendre le risque de le lire pour pouvoir se poser toutes les questions sur la problématique. Le jugement ne peut venir que d’une réflexion approfondie par la maîtrise de toutes les facettes d’un sujet.

Nombre de pages : 60
Prix : 11,95 $
Editeur : Option Santé www.optionsante.com
Photographie de l’auteur et de la page de couverture : Erick Labbé

Par Luc Bertrand
Info-culture point Biz
Président- fondateur & chroniqueur culturel
183, rue Châteauguay #302
Québec QC G1K 8C6
418.529.1467
cellulaire: 418.571.0469 (en cas d’urgence seulement)
Télécopieur: 418.647.2528
info@info-culture.biz
http://www.info-culture.biz


Politique de confidentialité
© 2004-2008 Option Santé Inc. Tous droits réservés.
[ conception et programmation BJP Communication ]

FORMATION EN THÉRAPIE CONJUGALE

Formation professionnelle en psycho-sexologie appliquée (FPSA)
réservée aux intervenants en relation d'aide.

Pour information


VIENT DE PARAITRE

Aux éditions Jouvence

10 stratégies pour faire parler son homme

Disponible dans toute la francophonie


VIENT DE PARAITRE

Aux éditions Québec-Livres

Homme et toujours
fier de l'être


Disponible dans toute la francophonie